Piégés: Famille

chapitre trois cyanide

PIÉGÉS

Chapitre 3: Famille

 

Paul: Aller mec attrape ma main… Il y a la racine qui est en train de céder !

Momo: J’essaye mais t’es trop loin gros !

Leila: Putain non…

De l’autre côté chez les Dettos:

Rémi: *cherchant des feuilles et des escargots* Putain j’ai les feuilles mais pas d’escargots… Pourquoi elle veut des escargots d’ailleurs ? C’est débile. Et pourquoi cette fille était toute seule avec un ours…? Je sais pas dans quelle merde je me suis embarqué moi mais je sens que ça va être long.

Clara: J‘ai des escargots !

Rémi: Hein ?! Tu les as trouvé où ?

Clara: Juste là, à côté de ce tas de feuilles.

Rémi: Bon très bien, allons-y avant que ça soit trop tard.

Pendant ce temps là chez les Notis, Momo se trouvait dans une situation dangereuse.

Momo: Bordel de merde je vais pas crever quand même… C’est pas possible. *commence à pleurer* J’ai même pas pu avouer mon amour à une fille de mon bahut.

Kevin: Je crois que j’ai une idée. Mais soit ça passe soit ça casse.

Paul: Vas-y propose quand même.

Kevin: Ok, bon, ce qu’on va faire c’est qu’on va tous se tenir par les jambes, sauf toi. Toi, tu seras tenu par les jambes pendant que tu récupères Momo.

Fabien: En gros une sorte d’échelle humaine mais sur le sol ?

Kevin: Oui voilà. Mais le truc c’est que si on lâche, non seulement Momo sera dans la merde mais Paul aussi le sera. Donc faudra vraiment qu’on fasse attention quoi.

Leila: Non c’est trop dangereux, Paul pourrait mourir et on serait tous dans la merde sans lui !

Kevin: Euh… Ouais c’est ce que j’ai dit mais c’est pour ça qu’il faut qu’on fasse attention, après on peut pas laisser Momo dans la merde non plus quoi.

Theresa: *à Virginie* C’est moi où elle est amoureuse du grand là ?

Virginie: Oui c’est complètement cramé. C’est limite gênant là.

Momo: Je vais plus tenir là !

Paul: Bon aller on va faire ce que…

Kevin: Kevin.

Paul: Ce que Kevin a dit. Désolé pour ton prénom.

Kevin: T’inquiète, mes parents pensaient que c’était cool.

Paul: Bon tout le monde se tient les jambes, comme ça je vais pouvoir récupérer Momo et le tirer vers nous. Aller vite !

Tous, se précipitaient et s’allongeaient sur le sol sauf Virginie.

Virginie: Ah non hein. Je me mets pas par terre moi… Ah non non non !

Nathan: Oh vas-y ta gueule et dépêche-toi s’il te plait !

Virginie: Désolée, je me dépêche…

Paul: Aller, tenez bon, j’arrive Momo.

Paul commença à se pencher, retenu par le groupe. Il s’approcha doucement de Momo et finalement… Il récupéra ce dernier.

Paul: C’est bon remontez-moi je l’ai ! Non attendez en fait, merde, ça glisse !

Momo: Putain j’ai tellement stressé que mes mains sont toutes moites !

Paul: Putain je vais pas y arriver ! Remontez-nous vite !

Puis ce qui devait arriver, arriva… Momo glissa des bras de Paul, et tomba.

Paul: Non !

Momo: *soupir* Ah le con…

Les Notis entendirent un bruit: *Boom* c’était Momo.

Rémi: On est plus trop loin je crois. Elle est gigantesque cette forêt… Et dire qu’on est dans un île.

Clara: Oui, d’ailleurs il voulait dire quoi Tino par “C’est pas moi qui tue, c’est l’île” ? Ça fait flipper.

Rémi: Aucune idée. Lui et l’île sont vraiment mystérieux… À aucun moment j’ai vu la plage. Dans toutes les îles il y a une plage. Mais pas ici, enfin pas à ce que je sache.

Clara: Ça me fait peur tout ça…

Effectivement, cette île n’était pas une simple île. Elle regorgeait de plusieurs mystères dont Tino mais il est trop tôt pour vous en parler. L’environnement était impressionnant, on trouvait de tout dans cette île, des animaux de forêt, des ours et même des crocodiles… Dans une île ! Nos deux amis arrivèrent où Clémentine et Lina se trouvaient.

Clara: On est là ! Est-ce qu’elle va- Oh non.

Clémentine: C’est trop tard. Elle est partie.

Rémi: Et merde ! Fait chier putain !

Le corps de Lina trempait dans la flaque de sang qui coulait le long du chemin menant au futur campement des Dettos. Elle fût la deuxième victime de cette île, après le jeune Esteban. Les Dettos avaient déjà deux morts et il n’en restait plus que treize alors que dans l’autre camp…

Paul: Vite, faut qu’on descende ! Trouvez un chemin.

Kevin: J’ai trouvé un chemin tout à l’heure vers là où était l’asiatique.

Leila: Il est passé où lui d’ailleurs ?

Ines: Il est en bas avec Momo !

Leila: Meuf éloigne-toi du bord ! T’es conne ou t’as des vers ?

Paul: Suivez Kevin on va descendre les voir. En espérant que Momo n’ai rien.

Kevin: On va passer par là. Ne glissez pas, et ne regardez pas vers le bas.

Nos petits rats de laboratoire empruntèrent le chemin que Kevin avait trouvé, ce dernier, pendant sa marche, se demandait comment Botan, l’asiatique, avait fait pour descendre aussi vite vers Momo. Surement un personnage très intriguant qu’on allait découvrir.

Kevin: C’est bon on est arrivés en bas, on a juste à faire quelques mètres de plus et on les retrouvera enfin.

Julie: Ça y est, je les vois ! 

Ils se dirigèrent vers Botan et Momo et virent Momo sur ses deux jambes, sans aucune égratignure.

Nathan: Attend c’est quoi ce bordel ? T’es bien tombé de vingt mètres, rassure-moi ?!

Momo: Putain les gars je vais bien ! Haha ! Je suis vivant ! Oh la vache j’ai cru que c’était fini pour moi et au final non même pas.

Fabien: Mais là par contre c’est un miracle frère. Normalement un humain normal il tombe de cette hauteur il explose.

Momo: Je ne sais pas… Tout ce que je me rappelle c’est que je tombais puis je me suis endormi et je me suis réveillé au sol et à côté de moi il y avait ce mec. *pointant du doigt Botan*

Ils regardèrent tous Botan.

Nathan: Bon les gars pas d’amalgames hein ça se trouve il-

Fabien: Tu fais partie de la mafia chinoise ?

Nathan: Tu déconnes ?

Fabien: Tu connais Kim Jong-Un ?

Nathan: Mais arrête !

Fabien: Ok c’est bon, c’est bon !

Julie: Plus sérieusement, est-ce que tu l’as vu tombé d’ici ? Tu parles français ?

Botan les observa tous, sans dire un seul mot. Le silence était présent. Il regarda Momo lui dit deux mots en japonais, se tourna et commença à avancer vers le bruit des vagues. Le soleil commençait à se cacher et la lune allait enfin apparaitre.

Fabien: Bon, le mec a clairement un putain de charisme, je ne sais pas vous mais moi je le suis.

Paul: Ouais je pense que ce n’est pas une mauvaise idée.

Le groupe des Notis suivirent Botan qui se dirigeait vers le son des vagues. Ils allaient bientôt découvrir leur futur campement. Pendant ce temps là, les Dettos allaient apprendre que Lina se fit tuer par un ours.

Tom: Et nous revoilà ici.

Benoit: Il manque quelqu’un ?

Madison: Oui l’autre petite moche et une autre fille.

Iris: Zut j’espère qu’elles vont bien…

Jade: Mon dieu au secours !

Madison: Ah bah quand on parle du loup.

Jade: J’ai cru que j’allais mourir… Il nous rattrapait !

Sofiane: Elle est où l’autre meuf ?

Rémi: *portant le corps de Lina dans ses bras* Elle est morte.

Iris: Oh non… C’est horrible, comment elle a fait pour mourir ?

Jade: *commençant à paniquer* Euh c’est l’ours ! Il nous rattrapait mais j’étais plus loin qu’elle et… euh… malheureusement il l’a chopé et est arrivé ce qui devait arrivé… Elle est morte quoi.

Clémentine: Et tu n’est pas allée la sauver ?!

Jade: Tu rigoles ?! Si je retournais la sauver, moi aussi je me faisais tuer ! Alors excuse-moi de penser à ma survie avant tout. De plus, je la connaissais même pas donc bon c’est comme ça.

Rémi: Bon par contre va falloir qu’on établisse des règles, sinon on va bientôt tous crever dans cette putain d’île ! Il y a déjà eu deux morts dans notre camp, faut que ça s’arrête.

Jade: Et tu proposes quoi James Bond ?

Rémi: Déjà je propose que tu te calmes. Ça fait même pas 24h qu’on se connaît et j’ai une méga envie de t’en coller une. Donc désolé d’être vulgaire mais s’il te plait ferme ta gueule. Voilà ferme bien ta gueule.

Jade surprise et énervée par cette remarque décida de ne plus rien dire.

Benoit: Je pense que le mieux ça serait qu’on commence d’abord par se présenter, je vous avoue que je ne connais qu’un seul prénom dans ce groupe, c’est le mien. Donc enchanté, je m’appelle Benoit et clairement… Je n’ai pas envie de crever ici et pas à mon âge.

Rémi: Ouais c’est vrai. Si on veut vivre ensemble pendant je ne sais pas combien de temps, il faudrait déjà qu’on en sache un peu plus sur chacun d’entre nous. Moi c’est Rémi et comme Benoit je ne veux absolument pas mourir ici non plus.

Les Dettos continuèrent à se présenter chacun leur tour. À la fin, ils décidèrent de rester à l’endroit où ils se trouvaient jusqu’au lever du soleil et aussi de trouver un endroit où enterrer le corps de notre deuxième victime, Lina.
Botan et le reste des Notis continuèrent de marcher jusqu’à ce que notre personnage japonais s’arrêta.

Djibril: Pourquoi il s’arrête ?

Nathan: Je ne sais pas peut-être qu’il a mal aux jam- Wow. Je crois qu’on est arrivés.

Ils arrivèrent enfin devant les vagues. Botan marcha encore quelques mètres et se posa sur le sable.

Paul: *s’approchant de ce dernier* Ici ?

Botan fit un geste positif avec sa tête.

Paul: Ok les gars, on dirait que c’est ici qu’on va passer le restant de nos jours, sur l’île, évidement…

Ils se posèrent tous sur le sable, observant la belle lune au dessus des vagues qui retentissaient sur le sable. Tous inquiets par la suite de ce qu’il allait leur arriver.

Francisco: Sympathique nos lits hein ? Haha.

Theresa: Hein ?

Francisco: *tousse* Je parle du sable…

Theresa: Ah, oui. En vrai j’ai connu pire comme lit perso.

Fabien: D’ailleurs, je crois que je t’ai déjà vu quelque part.

Nathan: Ouais je me disais la même chose tout à l’heure quand j’étais derrière toi…

Theresa: Surement sur un site de cul, non ?

Fabien: Oh putain !

Nathan: Je suis à côté de Theresa MayMay ?! Mais genre !

Fabien: Je suis mort, il y a deux jours avec mes potes on se demandait ce qu’on ferait si on était seuls dans une île avec Theresa MayMay. Bon après on est pas seuls mais ça peut s’arranger hehe.

Theresa: Calmez-vous les puceaux. De une, dans la vraie vie il n’y a pas de Theresa MayMay, ok ? Il y a une différence entre vie professionnelle et vie privée. De deux, vous m’attirez absolument pas et de trois, je ne couche pas sans capote, et je ne pense pas que vous en ayez sur vous là.

Djibril: Bon les gars en vrai je pense que le mieux ça serait qu’on se couche. On ne sait pas ce qui nous attend demain donc bon…

Paul: Il faudrait qu’il y en ai un ou deux qui restent debout, on alternera toutes les deux heures au pire. Je veux bien rester debout pour l’instant, on dirait que Botan ne va pas dormir tout de suite aussi donc allez-y reposez vous.

Fabien: Ça me va.

Virginie: Bonne nuit tout le monde !

Le groupe s’endormit au fil de la nuit, les gardes s’échangèrent et la première soirée sur l’île s’acheva. Pendant que nos deux camps se reposaient, un homme se trouvait seul, loin d’eux.

Tino: *en train de préparer à manger et chantant en même temps* Je ne veux pas travailler… Je ne veux pas déjeuner… Je veux seulement l’oublier… Et hop les frites maison ! Où est-ce que j’ai mit l’assiette avec le poulet ? Ah elle est là ! *siffle* Un peu de Ketchup Tino ? Oh oui, volontiers ! Tenez ! Oh mais attendez il y en a pas… ET MERDE ! *tapant du poing sur la table et commençant à pleurer* Elle faisait si bien cette sauce. Pourquoi tu m’as laissé ? Pourquoi tu es partie ? C’est moi qui aurait du partir… Pas toi.

Tino s’assit et mangea, seul, le repas qu’il avait préparé. Comme tous les soirs, il nettoya son assiette, la mit dans le placard et s’installa au rebord de la fenêtre, observant les étoiles et la lune. De loin on pouvait voir un homme, presque seul et perdu, dans sa maison en bois. Il profita du petit moment de repos qu’il avait puisqu’il savait que le jour suivant allait être mouvementé.

JOUR 2

Paul: *se réveillant* Putain… Lumière de merde.

Fabien: *en baillant* Bien dormi les gens ?

Marie: Oh j’ai mal à la tête.

Julie: J’ai une sale gueule je suis sûre.

Djibril: La journée va être dure la vie de ma mère.

Soudain des cris féminins retentirent: *AH !*

Virginie: Par ici , venez vite ! Il y a les filles qui ont un soucis !

Paul: Et merde !

Les garçons coururent vers les cris. Ce furent Leila et Ines qui hurlaient, de douleur dans l’eau. On pouvait y voir du sang s’y mélanger. Paul et Momo sautèrent dans l’eau sans réfléchir et sortirent les filles de l’eau, Ines dans les bras de Momo et Leila dans ceux de Paul.

Paul: *posant Leila sur le sable* Qu’est-ce qu’il y a ?! Pourquoi vous avez crié…?

Leila: *tremblante et en larmes* Il… Il y avait des… des requins… J’ai mal…

Paul: Hein ?! *regardant ses propres mains pleines de sang et se tournant vers les jambes de Leila* Oh non…

Momo: Mec ! Elle s’est faite mordre la mienne, et c’est vraiment grave ! Elle a quoi Leila ?!

Paul: Elle… Elle a perdu sa jambe…

Tino: *dans sa maison en bois et regardant ses écrans* Oh l’erreur… Elles auraient du s’en douter qu’il pouvait y avoir des requins… Quel dommage. Deux personnes de la même famille en danger de mort, ça c’est pas de chance. La petite Ines a une sale blessure sur le ventre… Mais sa cousine, Leila, a carrément perdu sa jambe ! Je me demande vraiment laquelle des deux va s’en sortir… Et je me demande aussi quelle tête le groupe des Dettos va tirer quand ils verront le corps d’Esteban marqué d’une lettre. Cette journée s’annonce excitante !

 


Liste des personnagesTous les personnages

                          

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Nombre de commentaire
0 Nombre de réponse aux commentaires
5 Followers
 
Commentaire avec le plus de réaction
Commentaire le plus chaud
5 Nombre total de personnes différentes ayant commentés
ThehappinessmanAlexandreAlexAveroèsElFamosoBeauf Personnes qui ont commentés récemment
Plus récents Plus anciens Plus de votes
ElFamosoBeauf
Abonné

Bouhou.

Averoès
Abonné

je vois

Alex
Abonné

Tino c’est une pute

Alexandre
Invité
Alexandre

Theresa may sérieux ?!

Thehappinessman
Invité
Thehappinessman

Trop cool hâte du prochain !!!

fleche retour top page